Dimanche, le jour du vin : un repas traditionnel bourguignon




Pour notre dimanche soir, nous avons décidé d’ouvrir une bouteille de ma région natale, un Santenay Beauregard Premier Cru 2012 (Pinot noir, Bourgogne) de chez Marinot-Verdun, éleveur à Mazenay, Saint-Sernin-du-Plain, Bourgogne.

10042016-_MG_3287

Pour accorder le vin, Drew a cuisiné mon plat préféré, les oeuf en meurette, en suivant scrupuleusement la recette de Bernard Loiseau. C’est un classique bourguignon qui se marie bien avec les vins de notre terroir. C’est assez simple à cuisiner, il faut juste faire attention, lorsque l’on poche les oeufs, moment crucial du procédé.

10042016-_MG_3281

Au nez, le vin a des notes de sous-bois, terre et cerise. En bouche, un tanin moyen, mais assez astringent. Ce Santenay est un vin souple, intense, mais sans longueur en bouche. Nous avons décidé de le décanter avant de le boire, vu ses petits trois ans (2012). Pendant la soirée, le vin a continué à s’ouvrir. Dans tous les cas, nous avons vraiment aimé cet accord : simple, mais efficace. Les vins de Santenay ne sont pas les meilleurs de la Côte-de-Beaune, mais le prix et la qualité font de ce vin une belle trouvaille.

10042016-_MG_3260

Leave a Reply

%d bloggers like this: